Présentation

Qu’on se le dise, si le Pérou est un pays de tracking et d’aventure, c’est aussi un pays où camper s’avère être une mission des plus délicate. En effet, si l’Argentine et l’Uruguay ont à l’instar de la France cette coutume, au Pérou, on ne campe pas. Pour dire, moins d’une dizaine de campings parsèment un territoire pourtant grand comme deux fois la France. Pourquoi ? Peut-être parce que le Pérou en tant que nation vient à peine de se réconcilier avec son Histoire et donc avec lui-même. Un passé colonial parachevé par deux décennies de luttes armées : avec d’un coté le gouvernement, et de l’autre les guérillas du Sentier lumineux et du Mouvement Révolutionnaire Tupac Amaru (MRTA). Et si le pays se redresse peu a peu, il n’est pas encore debout. En traversant Lima en taxi du nord au sud, certains districts de la capitale semblent entièrement composés d’habitations de fortunes aux étages supérieurs improvisés ou pas encore construits, faute de finances…

Les motivations à venir au Pérou sont aussi multiples que le pays lui-même. Certains voyageurs y viennent pour ses prestigieux spots de surf, d’autres pour étancher leur soif de curiosités archeologiques et culturelles. Tous ou presque en profitent pour y découvrir la richesse infinie de sa faune et de sa flore sans perdre une miette de ses paysages grandioses. D’autres enfin expriment sans complexes leurs attentes spirituelles, voire mystiques : pèlerinages, quêtes d’énergies associées à certains sites mais aussi croyances incas, chamanisme (avec tout ce qu’il implique) et voyage intérieur. Ici, « La prophétie des Andes » (best-sellers de l’écrivain américain James Redfield), n’appartient pas qu’au domaine de la fiction… Pour les peuples andins, et plus généralement pour les civilisations précolombiennes, c’est à un astre en particulier que l’on voue sa deification: le Soleil. La similitude avec d’autres croyances méditerrannéennes, telle celle en vogue du temps d’Akhenathon en Egypte antique, suscite plus d’interrogations qu’il n’en résout. Poussés par notre curiosité, c’est aussi à ce petit jeu d’Indiana Jones que l’on aimerait s’essayer !

En 5 mois, nous souhaitons ainsi parcourir le Pérou de long en large. Nous effectuerons aussi un crochet par l’Equateur afin de faire du wwoofing, puis nous passerons de l’autre côté du lac Titicaca faire un petit coucou à la Bolivie et à La Paz, sa capitale. Notre itinéraire traversera entre-temps Nazca (et ses fameuses lignes que nous tenterons de survoler), Arequipa et Cuzco ! Des escales « nature » se feront aux Islas Ballestas, afin de photographier la faune marine, au Canyon del Colca en quête du condor ou encore d’un parc (encore indeterminé) afin de découvrir la jungle ! Nous terminerons enfin en beauté, avec le Graal  sud-américain : je veux bien sûr parler du Machu Picchu. Bien entendu, nous laisserons une large place à l’improvisation et à la découverte de coins perdus, au grès de nos rencontres…

Vamos !!!

Copyright

L’ensemble des publications, textes, images et vidéos, présentés sur ce blog appartiennent à campoperou.com, sauf mention contraire. Il est interdit de les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, à moins d’une autorisation préalable.