Jour 2 : sur la route des les flamants roses !

Fiche d’état civil :

  • Race: le flamant rose des Andes est l’une des six espèces de flamants qui existe sur Terre.
  • Taille: entre 1,20 mètre et 1,40.
  • Envergure: entre 1,30 mètre et 1,50.
  • Poids: entre 2,5 kg et 3,5 kg.
  • Couleur: entre rose et blanc avec des bandes noires sur les ailes. Le bec est jaune et noir et les pattes sont roses.
  • Reproduction: les flamants roses s’accouplent en avril et en mai. Les deux sexes pratiquent alors des parades nuptiales. Le mal et la femelle se relaient pour couvrir un ou au maximum deux oeufs.
  • Comportement: il vit en groupe de plusieurs milliers d’individus et migre vers des zones plus chaudes la moitié de l’année.
  • Longévité: en moyenne 20 ans et jusqu’à 50 ans.
  • Habitat: les hautes étendues d’eau du Chili, de Bolivie, du Pérou et d’Argentine.
  • Vitesse: 60 kilomètres/heure en moyenne lors des grandes migrations.
  • Alimentation: il mange des crustacés, des vers, des mollusques, des larves d’insectes, et en particulier des algues microscopiques qui lui confèrent sa teinte rose.
  • Particularité: Le flamant pratique la filtration de l’eau et de la vase pour se nourrir, grâce à un bec particulier, muni de lamelles fonctionnant à la manière des brosses de baleine. En faible profondeur, le flamant rose plonge donc la tête dans l’eau la moitié de son temps !

Une nuit à La Paz : entre archaïsme et modernité !

Un jour et une nuit à la Paz, la plus haute capitale du monde (3600m). Nous avons fait rapidement le tour de la cité, qui avouons-le, ne nous a pas vraiment charmé…Sauf les oeufs que nous avons adorés ! Oui, ces petites télécabines qui nous permettent de prendre de la hauteur et d’apprécier la vue panoramique. Il faut dire que c’est une sacrée révolution ici, il s’agit en effet du téléphérique le plus long et le plus haut du monde !

Parlons aussi d’un marché un peu spécial… Le marché des sorcières ! C’est un lieu de vente d’objets rituels et de pratique de rites magiques de la culture aymarane (originaire de la région du lac Titicaca). Plantes médicinales, poudres magique,  grenouilles séchées,  insectes… Mais le plus surprenant est sans conteste les foetus de lamas séchés ! Oui, oui, c’est à vendre ! Ici en effet, lorsque qu’on construit sa maison, on l’enterre dans les fondations afin que Pachamama (la déesse de la terre) porte chance.

 

Lac Titicaca – partie bolivienne

Selon une tradition Inca, ce lac est le lieu de naissance du soleil ! Nous partons donc sur l’île dédiée à ce dernier (la plus grande du lac avec ses 9,6 kms de long) ! Arrivés au nord, nous rejoignons le sud au cours d’une randonnée de trois bonnes heures. Celle-ci se fait sur la crête de l’île et offre à chaque instant un panorama à 360 degrés sur le lac et les villages en contrebas. Spécialité locale oblige, nous avons par deux fois eu l’occasion de dévorer des «  truchas a la plancha », des truites grillées au goût saumoné servies avec une salade et des frites ! Un régal à moins de 4 euros…

Lac Titicaca – partie péruvienne

Situé à 3810 mètres au-dessus du niveau de la mer, le lac Titicaca est la plus haute étendue d’eau navigable au monde ! Arrivés dans la ville de Puno, nous sommes partis faire un petit tour sur ses îles flottantes ! Les quoi !!? Eh oui, des personnes vivent à même le lac grâce à une technique que nous allons vous dévoiler… En bateau !

À la recherche du condor !

Après avoir trouvé le toucan dans la jungle, direction les Andes afin d’observer le condor !

Nous savons qu’il existe un endroit privilégié pour cela, à 6h d’Arequipa, près du village de Cabanaconde. Nous prenons donc le bus pour le canyon del Colca, l’un des trois plus profonds du monde (deux fois plus que le Grand Canyon !) où  une trentaine de spécimens ont élu domicile. Le soir nous trouvons où passer la nuit, mais celle-ci fut mouvementée… En effet, après l’orage, plusieurs séismes nous ont réveillé, suivi d’un impressionnant éboulement dans la montagne voisine. Au petit matin, il est clair que nous ne pouvons pas rentrer dans le canyon. En ce moment, la plupart des agences ne proposent pas cette option au vue du grand nombre d’éboulements.

Nous allons donc très tôt au Cruz del Condor, le mirador le plus réputé. Il est maintenant 7h15 et l’un d’entre-eux nous attend posé sur un rocher (voir la numéro 10 et la dernière photo). Nous patientons donc jusqu’à son envol, qu’il se décidera à prendre une demi-heure plus tard ! Et oui, il se fait désirer devant la dizaine de personnes venue l’observer. En effet, ils aiment à se laisser porter par les courants chauds en milieu de matinée. C’est parti, le spectacle commence alors sous nos yeux ! Deux autres majestueux condors rejoignent ensuite le premier pour se livrer à un ballet d’une petite heure…

Fiche d’état civil :

  • Race: condor des Andes (un peu plus gros que le condor californien).
  • Taille: 1m05 en moyenne, jusqu’à 1m30.
  • Envergure: jusqu’à 3m50.
  • Poids: 9 à 15 kg.
  • Couleur: noir et blanc, avec une collerette blanche, des reflets métalliques ou bruns sur les ailes, selon le sexe.
  • Reproduction: 1 à 2 tous les 2-3 ans. Et lorsqu’il trouve sa compagne, c’est pour la vie !
  • Comportement: vit dans de petits groupes sous la conduite d’un mâle dominant.
  • Longévité: entre 40 et 50 ans.
  • Habitat: les crevasses les plus reculées, en altitude (entre 3000 et 5000m).
  • Alimentation: principalement charognard (qui se nourrit de cadavres d’espèces diverses).

 

  1. Toucan: ok.
  2. Condor: ok.
  3. Ara: à l’étude !