Machu Picchu

Machu Picchu. Enfin nous y sommes ! Après 5 mois à sillonner le pays (voir itinéraire), nous arrivons à la citadelle la plus grandiose de l’empire Inca. De Cuzco, nous prenons un bus durant 6h, jusqu’à Hydroelectrica, fin de la route. De là, 3h de promenade le long de la voie ferrée jusqu’à Agua Calientes, étape incontournable, au pied du Machu Picchu. 5h du matin, le lendemain, nous prenons le petit bus qui nous dépose à la cité.

Toujours cette question: quand ? Comme pour d’autres sites de la Vallée Sacrée (Ollantaytambo, Pisac, ou encore Sacsayhuaman), on constate de grandes approximations dans la datation. De la même manière, on distingue deux types de constructions très différentes. Les premières sont l’héritage d’une civilisation très anciennes. Les secondes, qui semblent compléter ces fondations, appartiennent bien aux incas.

On vous laisse sur ces dernières photos du Machu Picchu (« vieux pic »), mais aussi du Huayna Picchu (« jeune pic »). Dernier site, dernier article. En espérant vous avoir fait rêver !

Adiós Peru !

Le sanctuaire national d’Ampay

Faute de budget, nous n’avons pas pu aller observer les aras (qui se trouvent principalement dans deux réserves au coeur de l’Amazonie). En revanche, nous sommes partis en vadrouille à 5h de Cuzco dans le sanctuaire national d’Ampay. On dénombre ici une vingtaine d’espèces de colibris, des cerfs, des ours andins et même des pumas ! Au niveau de la flore, le site protège principalement l’intimpa, espèce d’arbre en voie d’extinction.

Nous passons donc 3 nuits et 4 jours à gravir difficilement la montagne Ampay. D’autant plus que nous n’étions pas seuls… Et oui, très curieuses, les vaches entouraient notre tente toutes les nuits, nous obligeant à les repousser sans cesse !

Jour 2 : sur la route des les flamants roses !

Fiche d’état civil :

  • Race: le flamant rose des Andes est l’une des six espèces de flamants qui existe sur Terre.
  • Taille: entre 1,20 mètre et 1,40.
  • Envergure: entre 1,30 mètre et 1,50.
  • Poids: entre 2,5 kg et 3,5 kg.
  • Couleur: entre rose et blanc avec des bandes noires sur les ailes. Le bec est jaune et noir et les pattes sont roses.
  • Reproduction: les flamants roses s’accouplent en avril et en mai. Les deux sexes pratiquent alors des parades nuptiales. Le mal et la femelle se relaient pour couvrir un ou au maximum deux oeufs.
  • Comportement: il vit en groupe de plusieurs milliers d’individus et migre vers des zones plus chaudes la moitié de l’année.
  • Longévité: en moyenne 20 ans et jusqu’à 50 ans.
  • Habitat: les hautes étendues d’eau du Chili, de Bolivie, du Pérou et d’Argentine.
  • Vitesse: 60 kilomètres/heure en moyenne lors des grandes migrations.
  • Alimentation: il mange des crustacés, des vers, des mollusques, des larves d’insectes, et en particulier des algues microscopiques qui lui confèrent sa teinte rose.
  • Particularité: Le flamant pratique la filtration de l’eau et de la vase pour se nourrir, grâce à un bec particulier, muni de lamelles fonctionnant à la manière des brosses de baleine. En faible profondeur, le flamant rose plonge donc la tête dans l’eau la moitié de son temps !

À la recherche du condor !

Après avoir trouvé le toucan dans la jungle, direction les Andes afin d’observer le condor !

Nous savons qu’il existe un endroit privilégié pour cela, à 6h d’Arequipa, près du village de Cabanaconde. Nous prenons donc le bus pour le canyon del Colca, l’un des trois plus profonds du monde (deux fois plus que le Grand Canyon !) où  une trentaine de spécimens ont élu domicile. Le soir nous trouvons où passer la nuit, mais celle-ci fut mouvementée… En effet, après l’orage, plusieurs séismes nous ont réveillé, suivi d’un impressionnant éboulement dans la montagne voisine. Au petit matin, il est clair que nous ne pouvons pas rentrer dans le canyon. En ce moment, la plupart des agences ne proposent pas cette option au vue du grand nombre d’éboulements.

Nous allons donc très tôt au Cruz del Condor, le mirador le plus réputé. Il est maintenant 7h15 et l’un d’entre-eux nous attend posé sur un rocher (voir la numéro 10 et la dernière photo). Nous patientons donc jusqu’à son envol, qu’il se décidera à prendre une demi-heure plus tard ! Et oui, il se fait désirer devant la dizaine de personnes venue l’observer. En effet, ils aiment à se laisser porter par les courants chauds en milieu de matinée. C’est parti, le spectacle commence alors sous nos yeux ! Deux autres majestueux condors rejoignent ensuite le premier pour se livrer à un ballet d’une petite heure…

Fiche d’état civil :

  • Race: condor des Andes (un peu plus gros que le condor californien).
  • Taille: 1m05 en moyenne, jusqu’à 1m30.
  • Envergure: jusqu’à 3m50.
  • Poids: 9 à 15 kg.
  • Couleur: noir et blanc, avec une collerette blanche, des reflets métalliques ou bruns sur les ailes, selon le sexe.
  • Reproduction: 1 à 2 tous les 2-3 ans. Et lorsqu’il trouve sa compagne, c’est pour la vie !
  • Comportement: vit dans de petits groupes sous la conduite d’un mâle dominant.
  • Longévité: entre 40 et 50 ans.
  • Habitat: les crevasses les plus reculées, en altitude (entre 3000 et 5000m).
  • Alimentation: principalement charognard (qui se nourrit de cadavres d’espèces diverses).

 

  1. Toucan: ok.
  2. Condor: ok.
  3. Ara: à l’étude !

Arequipa

Sur notre route pour gagner la Bolivie, via le lac Titicaca, se trouve Arequipa, deuxième plus grande ville du pays. La température a chuté (15 degrés en moyenne la journée) mais cette « vieille dame » au style colonial impressionne de par son emplacement. Dans une cuvette au pied de trois volcans dont le très orgueilleux El Misti (altitude : 5828m) immédiatement à la sortie de la ville. Et ce n’est pas tout, la ville est souvent victime de secousses sismiques. En 2001, l’une d’entre-elles a provoqué de sérieux dégâts ! Aujourd’hui, Arequipa est incontestablement la ville la plus européenne de notre voyage : murs en pierres sculptées, voûtes et rues pavées. Mais aussi de nombreux musées, antiquaires et restaurants gastronomiques.  Présentations faites, voici en images, une petite balade digestive au sein de son centre historique !