Cuzco

Ancienne capitale de l’empire Inca, Cuzco est aujourd’hui une ville pleine de charme et apaisante. L’artisanat andin se trouve à chaque coin de rue, des petits bazars aux boutiques de luxe. Rues pavées, imitation de murs incas et balcons de style colonial, il est facile de prolonger son séjour à Cuzco…

Spéciale locale : le cuy !

Le cuy est l’une des spécialités du Pérou et en particulier de la région de Cuzco où nous sommes. Nous avons par deux fois dégusté ce petit cochon d’Inde dans des restaurants gastronomiques. Pour info, cela fait 7000 ans que l’on élève du cuy dans le coin. Petite anecdote: il est impossible de le manger avec une fourchette et un couteau. C’est donc à la main qu’il faut s’y prendre et tout est bon dans ce petit cochon ! Même si cette dégustation est impossible à décrire, nous pouvons dire que cela a une texture de lapin avec un arrière-goût de feu de bois ! (c’est ainsi qu’on le cuit)  Il faut dire qu’il existe plusieurs modes de préparation, la nôtre est la spécialité de Cuzco : le cuy est tué le matin même (par étranglement), vidé de son sang (lequel sera resservi en sauce) et de ses poils. Avant la cuisson, il est garni d’huacatay, une herbe d’ici. Petit plus, on peut le choisir «con o sin cabeza ?» (avec ou sans la tête) !

 

Machu Picchu

Machu Picchu. Enfin nous y sommes ! Après 5 mois à sillonner le pays (voir itinéraire), nous arrivons à la citadelle la plus grandiose de l’empire Inca. De Cuzco, nous prenons un bus durant 6h, jusqu’à Hydroelectrica, fin de la route. De là, 3h de promenade le long de la voie ferrée jusqu’à Agua Calientes, étape incontournable, au pied du Machu Picchu. 5h du matin, le lendemain, nous prenons le petit bus qui nous dépose à la cité.

Toujours cette question: quand ? Comme pour d’autres sites de la Vallée Sacrée (Ollantaytambo, Pisac, ou encore Sacsayhuaman), on constate de grandes approximations dans la datation. De la même manière, on distingue deux types de constructions très différentes. Les premières sont l’héritage d’une civilisation très anciennes. Les secondes, qui semblent compléter ces fondations, appartiennent bien aux incas.

On vous laisse sur ces dernières photos du Machu Picchu (« vieux pic »), mais aussi du Huayna Picchu (« jeune pic »). Dernier site, dernier article. En espérant vous avoir fait rêver !

Adiós Peru !

Le sanctuaire national d’Ampay

Faute de budget, nous n’avons pas pu aller observer les aras (qui se trouvent principalement dans deux réserves au coeur de l’Amazonie). En revanche, nous sommes partis en vadrouille à 5h de Cuzco dans le sanctuaire national d’Ampay. On dénombre ici une vingtaine d’espèces de colibris, des cerfs, des ours andins et même des pumas ! Au niveau de la flore, le site protège principalement l’intimpa, espèce d’arbre en voie d’extinction.

Nous passons donc 3 nuits et 4 jours à gravir difficilement la montagne Ampay. D’autant plus que nous n’étions pas seuls… Et oui, très curieuses, les vaches entouraient notre tente toutes les nuits, nous obligeant à les repousser sans cesse !